100% gratuit

Bienvenue sur turf.fr

Le site des gagnants !

Pour rejoindre notre communauté

Mots clefs

Aucun résultat

D'autres billets

Charte de conduite

Responsabilité des
membres de la communauté

Le Prix d’Amérique !

 

Le Prix d’Amérique ! Voici un nom qui évoque de nombreux souvenirs pour tous les amoureux du Turf et plus particulièrement du trot. Depuis quasiment un siècle, la première édition s’étant déroulée il y a maintenant 92 ans lors de l’année 1920, cette course est devenue la plus prestigieuse au monde en ce qui concerne les trotteurs. Pendant de l’Arc de Triomphe au galop et du Grand Steeple Chase de Paris en obstacle, ce Prix d’Amérique offre chaque année un spectacle sensationnel. Certes, des éditions, comme celle de 1990, qui avait vu Ourasi remporter sa quatrième victoire dans la grande épreuve, ou encore l’année suivante, lorsque Ténor de Baune est resté invaincu en déposant l’opposition lors de sa magistrale envolée dans le tournant final, reste un peu plus marquées dans les mémoires.

 

Mais, un Prix d’Amérique reste un Prix d’Amérique et vaincre lors de cette compétition équivaut à rentrer dans la légende pour toujours. Pour ceux qui ne connaissent pas bien le Prix d’Amérique, sachez qu’il se dispute le dernier dimanche de janvier sur le plus bel hippodrome du monde pour trotteurs… Vincennes ! Dans le temple du trot, ils sont généralement dix-huit à venir tenter leur chance sur la distance classique des 2700 mètres de la grande piste.

 

Ce parcours, avec sa célèbre montée mais également sa redoutable descente où quelques favoris ont parfois perdu toute chance sur une faute, permet aux meilleurs de s’exprimer. L’allocation totale est de 1 000 000 d’euros plus un pourcentage sur les entrées de l’hippodrome. L’ambiance est totalement folle lors de cette journée dominicale puisqu’environ 40 000 personnes viennent se masser dans les tribunes de Vincennes pour venir applaudir comme il se doit les différents champions. Dans cette course, même si les paris sont extrêmement importants, à nos yeux, le jeu est secondaire. Le but d’un Prix d’Amérique est d’élire le meilleur cheval trotteur de la planète. A l’issue d’une farouche bataille longue de2700 mètres, un cheval est désigné « champion du monde » !

 

L’émotion, avant et après la course, est souvent irréaliste et les larmes, qu’elles soient de joie ou de tristesse, viennent épouser délicatement les joues de tous les amoureux des courses. Et oui, pendant le Prix d’Amérique, les propriétaires, entraineurs, éleveurs et drivers, ne sont pas les seuls à vibrer ! Les téléspectateurs, fans, enfants, adultes, prennent également beaucoup de plaisir à encourager leur préféré.

 

Pour cette édition 2012, Timoko étant revenu aux affaires, un cheval comme Main Wise As montant gentiment en puissance, Sévérino se révélant, Royal Dream, impressionnant qualifié aux points, Maharajah, venant de tracer une ligne droite sortant de l’ordinaire, et Ready Cash étant normalement un peu au dessus de la mêlée, nous avons tous les ingrédients nécessaires pour passer un grand moment. Lorsqu’un immense champion, comme Ready Cash, est présent au départ, alors le Prix d’Amérique prend tout son sens. Ce dernier dimanche de janvier, nous avons l’excitante sensation d’être revenus vingt-deux ans en arrière pour assister au dernier sacre d’Ourasi sur la cendrée de Vincennes. Lors de ce dernier récital du roi fainéant, le public était en larme tout comme le lad du champion, Philippe Renouf, qui ne savait plus par ou commencer pour sécher ses petites perles d’eau sur son visage.

 

Cette année, nous devrions avoir la chance d’assister à un Prix d’Amérique légendaire. La « pseudo » défaite de Ready Cash dans le Prix de Belgique, il devait tout de même rendre vingt-cinq mètres, relance un peu le suspense. Ses opposants directs pensent désormais que l’invincible est battable. Avec six ou sept chevaux préparés à soulever le graal, le record chronométrique du Prix d’Amérique pourrait être abaissé. En tout cas, à nos yeux, Ready Cash ne devrait pas passer à côté d’un nouveau sacre et marquer encore un peu plus l’histoire du trot !

 

Giovanni Laplace.

 

PALMARES DU PRIX D'AMERIQUE DEPUIS 1990

Année

Vainqueur

Driver

Réd.Km.

2011

Ready Cash

F. Nivard

1'12"1

2010

Oyonnax

S. Ernault

1'12''4

2009

Meaulnes du Corta

F.Nivard

1'12"5

2008

Offshore Dream

P. Levesque

1'12"1

2007

Offshore Dream

P. Levesque

1'12"0

2006

Gigant Neo

D. Locqueneux

1'12"5

2005

Jag de Bellouet

C. Gallier

1'12"6

2004

Kesaco Phedo

J.M Bazire

1'12"3

2003

Abano As

J. Verbeeck

1'15"1

2002

Varenne

G.P Minucci

1'12"9

2001

Varenne

G.P Minucci

1'13"7

2000

Général du Pommeau

J. Lepennetier

1'12"3

1999

Monie Maker

J.M Bazire

1'14"3

1998

Dryade des Bois

J. Verbeeck

1'14"3

1997

Abo Volo

J. Verbeeck

1'14"6

1996

Cocktail Jet

J.Et. Dubois

1'15"5

1995

Ina Scot

Mme H.A Johansson

1'14"7

1994

Sea Cove

J. Verbeeck

1'15"0

1993

Queen L

Stig H. Johansson

1'15"8

1992

Verdict Gédé

J-C. Hallais

1'16"6

1991

Ténor de Baune

J-B. Bossuet

1'15"5

1990

Ourasi

M-M. Gougeon

1'15"2



le 27 January 2012 (27:42)

Commentaires (0)