100% gratuit

Bienvenue sur turf.fr

Le site des gagnants !

Pour rejoindre notre communauté

Mots clefs

Aucun résultat

D'autres billets

Charte de conduite

Responsabilité des
membres de la communauté

Mon premier blog

Premier mot, première phrase, premier article sur mon blog ! Mon blog, qui, il ne faut pas se le cacher, sera mon nouveau joujou. Le meilleur moyen de m’exprimer et de dévoiler au grand jour mes sentiments personnels. Quand on exerce le métier de journaliste, il parait qu’il faut avoir un devoir d’objectivité. Personnellement, je trouve cela absurde et prendre position est devenu pour ma part une marque de fabrique.

 

C’est pourquoi, débuter cette rubrique au lendemain d’une journée dominicale sur l’hippodrome de Vincennes qui a vu mes deux cracks s’affronter, ne pouvait pas mieux tomber. Au milieu du mois de janvier, comme tout amoureux des courses hippiques qui se respecte, mon sujet principal de discussion est bien évidemment le prochain Prix d’Amérique. Dimanche 15 janvier 2012, sur l’hippodrome de Paris Vincennes, à quinze jours de la grande échéance, avait lieu la dernière grande répétition au championnat du monde des trotteurs. Si les conditions de courses n’étaient pas tout à fait les mêmes que celles qui seront proposées le fameux dimanche 29, j’ai tout de même pu tirer quelques enseignement de cette épreuve surréaliste.

 

Ready Cash, le champion des champions, peut-être même le plus grand cheval de tous les temps… a été battu ! Depuis le début de l’hiver, rien n’arrête celui qui me fait me lever de ma chaise à chaque fois qu’il accélère dans le tournant final. Dimanche, avant coup, ridicules vingt-cinq mètres de retard n’étaient pas l’embuche qui pouvait l’empêcher de triompher. Mais, sur sa route, se dressait mon petit chouchou, Royal Dream ! Lorsque j’ai aperçu pour la première fois de ma vie ce cheval en compétition, j’en suis littéralement tombé amoureux et depuis, c’est l’amour fou entre lui et moi. Portant la casaque d’une écurie qui me fait rêver, celle de Jean Philippe Dubois plus communément appelée l’écurie Victoria Dreams, il était impensable de le voir participer au prochain Prix d’Amérique il y a encore quelques semaines.

 

En montant petit à petit les échelons, cet alezan aux allures rasantes prouvait qu’il avait un moteur phénoménal et qu’il serait intéressant de le juger face aux meilleurs. De mon côté, je ne cessais de marteler à tout mon entourage qu’il avait largement le niveau pour participer à l’Amérique et que de s’en passer serait dommageable pour les courses, le spectacle, l’humanité. J’exagère certainement un peu le trait, mais il parait que l’amour rend aveugle. Dimanche, drivé de main de maitre par Jean Philippe Dubois, l’élève Royal Dream est venu devancer le maitre Ready Cash pour leur deuxième confrontation. Ayant un changement de vitesse phénoménal, il a gagné le droit de participer au prochain Prix d’Amérique alors qu’il n’a même pas atteint la barre des 500 000 euros de gains.

 

Imaginez-vous, s’il gagne la belle, il triplera pratiquement d’un coup de fusil son compte en banque. Un véritable exploit ! Malgré l’amour que je porte pour Ready Cash, le cœur à ses raisons que la raison ne connaît pas, et en ce qui me concerne, lorsque Royal Dream concoure, mon cœur bat la chamade pour ce fils de Love You !

 

Dimanche 29 janvier 2012, chacun aura son préféré. Les suédois sortiront les drapeaux pour Maharajah, les Bigeons seront tous derrière Sévérino, Main Wise As verra la famille Langeweg être sa principale supportrice, Roxane Griff fera trembloter Sébastien Guarato, pendant que nous, amoureux de deux « R » de classe mondiale, notre cœur sera divisé en deux. En tout cas, que Royal ou Ready l’emporte, ce qui est certain, c’est que cette édition 2012 du Prix d’Amérique, à laquelle j’aurais la chance d’assister sur l’hippodrome du Plateau de Gravelle, sera tout simplement… légendaire !



le 27 January 2012 (05:26)

Commentaires (3)