100% gratuit

Bienvenue sur turf.fr

Le site des gagnants !

Pour rejoindre notre communauté

Mots clefs

Aucun résultat

D'autres billets

Charte de conduite

Responsabilité des
membres de la communauté

Encore un Matin...

Salut à tous mes chers amis de Turf.fr ! La semaine passée, j’ai honnêtement « pris mon pied » à vous conter la première victoire de mes couleurs sur l’hippodrome de Lisieux. Un moment d’intense émotion qui restera à jamais gravé dans ma mémoire. Cette semaine, alors que je devais initialement bloguer le mercredi, j’ai décidé d’attendre le jeudi matin pour me poster devant mon clavier d’ordinateur. Pourquoi ? Tout simplement car j’ai un partant ce jour et je voulais vous en faire profiter. De quelle manière ? Pas en vous assurant qu’il est imbattable et qu’il faut placer toutes les économies de l’année passée à la gagne sur sa candidature, mais en vous faisant vivre la veille et le matin d’une course. Et oui, être propriétaire est beaucoup de bonheur lorsque la course est courue et que votre cheval a fait le spectacle en franchissant la ligne d’arrivée en première position, mais c’est aussi beaucoup de stress. Si je ne fais pas partie de ses propriétaires superstitieux et anxieux avant les courses, je reste tout de même humain et avoue avoir un petit stress avant les courses. La veille au soir, je suis plutôt décontracté même si le sommeil est parfois difficile à trouver. Mercredi soir, fatigué par une journée éreintante, je n’ai pourtant pas éprouvé de difficultés à m’endormir, bien au contraire. Ce jeudi matin, levé à six heures, je me précipite sur mon ordinateur pour effectuer mon travail, devant être dans la voiture à onze heures pour rejoindre charly au haras de la Perrine avant de prendre la direction de l’hippodrome de Dozulé. Lorsque j’ai du travail, j’ai bien évidemment moins le temps de penser à la course, et cela est plutôt une bonne chose, car sinon, j’ai tendant à me faire le film de la course à l’avance, et c’est généralement le meilleur moyen pour se faire monter le stress...

 

Mes articles quotidiens avalés et mes pronostics effectués, voici l’heure tant arrivé de bloguer pour vous. Ce jeudi, mon partant n’est autre que le petit phénomène de l’écurie, Twist des Baux, qui se produire sur l’hippodrome de Dozulé. Plutôt que de lui infliger des combats difficiles en région parisienne ou lors de grosses épreuves provinciales, nous avons préféré, en collaboration avec son entraîneur, lui concocter un charmant programme, normalement plutôt simple, en petite province. Après sa génialissime victoire sur l’hippodrome de Lisieux, il va tenter de m’offrir ma première victoire sur l’herbe du côté de Dozulé. Ce champêtre hippodrome dont l’anneau fait mille mètres, n’est pas forcément pour convenir à notre Twist qui préfère assurément les grandes pistes composées de longues lignes droites. Toutefois, le lot était à sa portée, nous sommes obligés de faire le déplacement, en espérant qu’il ne fasse pas trop de facéties au départ et s’élance sur la bonne jambe. Le matin des courses, on pense à beaucoup de choses. L’épreuve va-t-elle se dérouler comme nous le souhaitons ? Le cheval va-t-il être dans le même état de forme qu’en dernier lieu ? Est-il assez bien pour gagner ? N’allons-nous pas connaître de soucis sur la route ? Bref, autant de questions farfelues auxquelles on ne peut malheureusement pas avoir les réponses au préalable. Les amis, être propriétaire est une joie, un immense plaisir, un vrai bonheur, et je n’échangerai cela contre rien au monde car outre l’argent, la sensation procurée par un cheval lorsque celui-ci donne le meilleur de lui-même pour défendre vos intérêts, est simplement unique ! J’espère simplement qu’un jour, c’est vous qui aurez la chance de nous raconter votre matinée d’avant course…

 

Giovanni Laplace.



le 9 May 2013 (31:25)

Commentaires (6)