100% gratuit

Bienvenue sur turf.fr

Le site des gagnants !

Pour rejoindre notre communauté

Mots clefs

Aucun résultat

D'autres billets

Charte de conduite

Responsabilité des
membres de la communauté

Et une, et deux, et trois victoires !

Après une soirée arrosée dans ce superbe restaurant situé en plein centre ville de Château Gontier, le réveil est tout bonnement joyeux le lendemain matin. Moi, qui rêvait depuis tout petit avoir des chevaux de course et gagner des courses, réalise mes « fantasmes hippiques ». Quelques jours passent et avec son entraîneur, Charly, nous prenons la décision de recourir ce fameux Twist des Baux sur l’hippodrome de Châteaubriant à seulement six jours d’intervalles. Si nous voulions le préserver et ne pas le courir trop rapprocher au départ, en fonction de son faible nombre d’engagements, nous nous laissions tenter par l’aventure. Charly, qui apprend à faire connaissance avec ce cheval aux qualités exceptionnelles mais parfois fantasques, sera son partenaire. Nous sommes dimanche, je suis invité à l’anniversaire du fils de ma cousine et suis en compagnie de toute ma famille. L’hippodrome de Châteaubriant, où il doit se produire, est à une grosse demi-heure de la maison. Mon paternel, fan des courses hippiques, sera mon associé du jour pour effectuer le parcours en voiture et pousser le « petit champion » dans la phase finale. Arrivés sur l’hippodrome, nous filons voir Charly qui nous précise que tout est Ok et qu’il allait tenter de lui donner une bonne leçon aujourd’hui, tout en essayant bien évidemment de gagner. Très bien parti, il prenait la tête avant de laisser passer plusieurs rivaux. Se retrouvant bloqué à la corde, il pouvait se décaler au dernier passage en face et passait alors à l’action en épaisseur. Devant, certains faisaient le trou mais le beau Twist, qui plongeait le long de la corde, plaçait un sublime démarrage et venait ramasser ses rivaux pour finir sous mes sollicitations de la voix, mais également celles de mon paternel, déchainé pour l’occasion. Le rêve continuait et le champagne coulait de nouveau à flot… Devant tout cela, persuadés d’avoir un super cheval, nous prenions la décision de tenter le coup sur l’hippodrome de Paris Vincennes. Un hippodrome de Paris Vincennes qui est rappelons le, corde à gauche...

 

Confié à Matthieu Abrivard, il partait au petit galop de chasse et nous laissait le bec dans l’eau. Sachant pertinemment qu’il est bien meilleur à main droite qu’à gauche, nous mettions cela sur le compte du départ volté à main gauche. La prochaine étape de mon petit crack se situait donc sur l’hippodrome de Cabourg. Avec sa faute sur l’hippodrome de Vincennes le 30 septembre, il arrivait sur l’hippodrome de Cabourg en n’ayant plus couru depuis quasiment un mois. Pour l’occasion, lors de cette course d’apprentis d’une réunion premium, il serait de nouveau piloté par son apprenti attitré, Guillermo Roig Balaguer. Devant rendre la distance, il allait sagement débuter son parcours en restant à l’arrière garde. Grandissime favori du public, il ne bénéficiait pas de l’aide de ses partenaires du deuxième échelon qui mettaient énormément de temps à rendre leur handicap initial. A un tour du but, le beau Twist se retrouve très loin des premiers, trop loin à mon gout même sur une piste de Cabourg où il est impossible de revenir de l’arrière garde. Mon pote, Emeric Bizon, aux commandes de Témoignage, sait qu’il faut qu’il accélère sous peine de voir la flèche bleue venir le déposer en final. Seulement, bien qu’il tentait son salut dans la fuite, le beau Témoignage allait voir un avion passer en face. Encore très loin des premiers au début de la ligne d’en face, il était décalé par son partenaire et passait à l’action. En épaisseur, il accélérait de sublime manière et déposait ses rivaux les uns après les autres. Le style était ahurissant et le Twist prenait une vingtaine de mètres d’avance et filait au poteau sans être débouché par son partenaire. Une performance remarquée par beaucoup d’observateurs sachant désormais que ce cheval est hors du commun, pour moi, naturellement. Une victoire magnifique qui allait nous ouvrir de nouvelles portes…

 

Giovanni Laplace.



le 13 February 2013 (18:27)

Commentaires (2)