100% gratuit

Bienvenue sur turf.fr

Le site des gagnants !

Pour rejoindre notre communauté

Mots clefs

Aucun résultat

D'autres billets

Charte de conduite

Responsabilité des
membres de la communauté

Premier achat !

L’heure est venue d’acheter mon premier cheval… Amoureux des courses et des trotteurs depuis toujours, je ne concevais pas ma vie sans, un jour, avoir un cheval de course, mes couleurs, et vibrer différemment que lorsque je pari lors d’une course de canassons ! Ces canassons, je les aime tellement que j’en rêve même la nuit, des nuits parfois très courtes puisque servant généralement à regarder des courses encore, encore et encore ! Un soir de juillet, alors que le temps est une nouvelle fois chaud, n’arrivant pas à dormir, comme toujours, j’étudie les réclamers prévus dans les prochains jours. L’été, l’avantage est que les courses où les chevaux sont à vendre sont nombreuses et les acheteurs potentiels peuvent alors facilement trouver leur bonheur, et ce, à bas prix ! Après plusieurs études de courses où aucun cheval de m’attire, je tombe sur un réclamer qui se disputera à une heure de chez moi, du côté de Savenay. Au premier coup d’œil, le nom d’un cheval que j’ai vu gagner dans le sud-est de la France, plus précisément à Cagnes sur Mer, m’attire. A ce moment là, je ne le sais encore pas, mais je suis tombé en extase devant le nom de celui qui sera le premier cheval de mon existence. Tolédo, un nom qui sonne ma foi plutôt bien et qui me plait assez...

 

Rapidement, j’épluche ses performances, regarde ses courses références, et m’aperçois très vite qu’il est compliqué, très compliqué même, mais qu’il a de sérieux moyens. D’ailleurs, lorsqu’il est resté au trot, depuis le début de sa carrière, il n’a jamais terminé plus loin que deuxième. A vendre pour 6500 euros, je me mets en tête de l’acheter seul et de le placer chez mon entraîneur d’ami, Charly Mary. Couche tard lui aussi, je lui passe un coup de file et lui précise que ce cheval me plait et que j’aimerais qu’il le prenne à l’entraînement. Partant comme toujours lorsqu’il s’agît de créer une nouvelle histoire, il me dit go ! Dans la nuit, me vint l’idée d’acheter ce Tolédo avec mon meilleur ami, Anthony, joueur de poker comme métier, qui m’a toujours précisé qu’il serait pour acheter un cheval. Nous voici donc en voiture le 14 juillet direction Savenay pour acheter un Tolédo que je regarde déjà avec les yeux de l’amour. Arrivés sur place, nous fonçons voir la « bête » alors entraîné par Dominique Travert. Ni vraiment emballant, ni en mauvais état, il est comme qui dirait plutôt banal. L’heure de la course approche et je prie le ciel pour qu’il ne fasse pas l’arrivée et le ramener à la maison pour la somme initiale. Rapidement fautif, il est vite remis mais se retrouve dernier. Traçant une belle ligne droite finale, il termine au sixième rang et m’emballe littéralement. Bulletin de 6600 euros déposé dans l’urne, ne reste désormais plus qu’à attendre le résultat. Le speaker de l’hippodrome annonce Tolédo acquis à réclamer pour la somme de 6600 euros par Monsieur Laplace et Monsieur Guibert. Ca y’est, Tolédo est à nous et la folle aventure du propriétariat commence ! Très vite, le cheval montre quelques moyens au travail mais également du caractère. L’heure de la première course, ayant simplement pour but de faire quelques réglages, a sonné. Sur l’hippodrome de Cabourg, il part très vite, comme à son habitude, avant de commette la faute dans le premier tournant après avoir pris un dos. En retrait, il bosse extrêmement bien et cette sortie laisse présager de belles choses pour l’avenir. L’avenir, ce fameux avenir, il est en Mayenne, plus précisément sur un hippodrome de Meslay du Maine lors d’un 31 juillet qui restera inoubliable… mais pourquoi ?

 

Giovanni Laplace.



le 9 January 2013 (10:26)

Commentaires (6)