100% gratuit

Bienvenue sur turf.fr

Le site des gagnants !

Pour rejoindre notre communauté

Mots clefs

Aucun résultat

D'autres billets

Charte de conduite

Responsabilité des
membres de la communauté

Ceasar's Palace... l'espoir !

Ce n’a pas été un plébiscite… mais bien une écrasante victoire ! Salut à toutes et à tous mes amis du Turf et me voici de nouveau devant mon clavier d’ordinateur pour vous pondre quelques lignes. Chaque semaine, les sujets sont désormais nombreux à se bousculer au portillon pour avoir la chance d’être mis en lumière sur le premier site communautaire exclusivement dédié au cheval, où on ne parle que cheval, mange, dort et ne boit que cheval ! Pendant 24 heures, vous avez été nombreux à voter, et si nous pensions sincèrement que le sujet concernant Auteuil enlèverait la palme, nous ne pensions pas qu’il le ferait avec une telle marge. « L’hippodrome d’Auteuil manque t-il cruellement de champions » ? Voici le sujet sur lequel je vais devoir sortir le grand jeu. A mes yeux, la réponse est oui ! Oui, car depuis de nombreuses années, aucun cheval ne fait déplacer la foule. Un champion, un crack, un extraterrestre, ou n’importe quel autre superlatif pouvant servir de synonyme, est un cheval d’exception qui fait déplacer le public sur un hippodrome. Ready Cash, au trot, fait partie de ses rares légendes qui bénéficient de l’amour du public. Frankel, outre manche, était dans le même cas, tout comme Zenyatta aux Etats-Unis. A Auteuil, depuis de nombreuses années, même si Mid Dancer a remporté à trois reprises le Grand Steeple Chase de Paris, il n’y a pas un Al Capone II, un Hyères III, ou encore un Katko. L’élevage français devrait-il être remis en question ? Evidemment non car il reste quasiment le meilleur de la planète même si celui de nos homologues britanniques tient également la route. Ces dernières années, Remember Rose a été sur le devant de la scène, avant que Rubi Ball ne prenne lui aussi un instant le leadership chez les chevaux d’âge. Mid Dancer, qui est désormais âgé de onze ans, mais qui a tout de même enlevé le Grand Steeple Chase de Paris 2012, est un champion, un grand crack même ! Mais, bizarrement, il ne jouit pas forcément de cette cote de popularité que pouvait avoir Al Capone II.

 

Finalement, Auteuil, actuellement, n’a pas de champions ! Pourtant, Auteuil aurait pu voir deux chevaux d’avenir devenir des légendes et entrer dans cette fameuse case qui font des chevaux talentueux, des mythes ! Ces deux chevaux, et nous n’avons pas peur de prendre des risques en les citant, ne sont autres que Kap Dream et Ceasar’s Palace. Le premier nommé, malheureusement mort au champ d’honneur lors de la Grande Course de Haies d’Automne, qu’il aurait d’ailleurs remporté sans mal, avait la puissance et le fond nécessaire pour devenir un immense champion. Ahurissant de facilité lorsqu’il prenait la tête, il se payait le luxe d’écœurer ses adversaires au train et de rallier le poteau en toute quiétude. Joël Boisnard savait pertinemment qu’il avait un phénomène, et que malheureusement, il ne retombera certainement jamais sur un cheval de cette qualité. Kap Dream, en allé vers d’autres cieux, ne reste plus que Ceasar’s Palace. Désinvolte lauréat de toutes ses sorties en obstacle, il est le grand espoir qu’il manque à Auteuil. Souvent blessé, il n’a plus été revu en compétition depuis un long moment mais pourrait bien revenir pour l’année 2013. Ce Ceasar’s Palace, c’est la classe incarnée, la facilité même, la désinvolture totale. Personne ne peut l’approcher s’il le désire, et si Thierry Majorcryck, son habituel jockey, le souhaitait, il pourrait à chaque tentative gagner avec plus de vingt longueurs d’avance. Le grand espoir d’Auteuil se nomme donc Ceasar’s Palace, et honnêtement, tant qu’il ne sera pas revenu à la compétition, à moins qu’une jeune pépite éclate au grand jour d’ici peu, personne n’a la stature pour faire lever la foule ! Dès lors, ne reste plus qu’à attendre son retour…

 

Giovanni Laplace.



le 28 November 2012 (10:12)

Commentaires (0)