100% gratuit

Bienvenue sur turf.fr

Le site des gagnants !

Pour rejoindre notre communauté

Mots clefs

Aucun résultat

D'autres billets

Charte de conduite

Responsabilité des
membres de la communauté

Ready Cash en route vers l'Amérique

READY CASH est-il en route vers un troisième sacre dans le Prix d’Amérique ? Voici le sujet qui a recueilli la plus grande majorité des suffrages lors du sondage effectué en début de semaine. Avant d’aborder mon thème imposé, précisons seulement que chaque semaine, vous aurez la possibilité, vous, chers internautes de Turf.fr, de m’offrir un sujet imposé durant lequel j’exprimerai mes idées. Mon premier sujet imposé concerne donc le crack… Ready Cash ! Même si les quatre thèmes proposés me plaisaient tous assez, comment ne pas se réjouir à l’idée de parler pendant de nombreuses lignes de celui qui est considéré comme le meilleur trotteur de la planète à l’heure actuelle. Fils d’Indy de Vive et de Kidéa, ce magnifique cheval à la robe quasiment noire a rapidement fait étalage de toute sa classe en compétition officielle. Très vite, il enchaine les succès et devient la coqueluche d’un public parisien qui n’a d’yeux que pour lui dans les épreuves réservées à la jeune génération. Enlevant logiquement son critérium, il est intouchable, un ton au dessus de tout le monde, et semble même bizarrement, en avance sur son temps. Machine à trotter et volant littéralement sur la piste de Vincennes lorsqu’il est présenté dans sa robe de mariée par un Philippe Allaire amoureux de son petit phénomène, il impressionne réellement lors du fameux Prix Charles Tiercelin. Alors qu’il doit rendre vingt-cinq mètres à ses contemporains, il vient au prix d’une accélération foudroyante en haut de la montée et se paye le luxe de déposer l’opposition. Dès lors, même si je savais depuis des lustres qu’il avait l’étoffe pour devenir une légende, j’en étais maintenant persuadé. La suite, tout le monde la connaît. Ce sont deux défaites face au crack Rolling d’Heripré, un coup de moins bien dans le Critérium, et une décision pleine de sagesse prise par Philippe Allaire...

 

Alors que Bernard Piton avait été remplacé par Jos Verbeeck aux manettes, le diable belge allait laisser place à l’homme à la main froide, Franck Nivard, lorsque le cheval allait être envoyé dans les boxes de Thierry Duvaldestin par Philippe Allaire. Ensuite, c’est une véritable résurrection pour ce phénomène de vitesse qui renouait avec la victoire après une sortie manquée sur l’hippodrome de Meslay du Maine. Lauréat du Prix Marcel Laurent et ensuite de préparatoires à l’Amérique, il montait sur le toit du monde en déposant Maharajah dans le tournant final de la cendrée de Vincennes. Président d’Amérique, Ready Cash allait se faire réélire pour un second mandat l’année suivante. Drivé à la perfection par un Franck Nivard au talent extraordinaire, il trouvait une ouverture inespérée à l’entrée de la ligne droite, et venait alors déposer ses rivaux. Défait ensuite dans le Prix de France et le Prix de Paris, où, il faut dire qu’il n’a pas bénéficié du meilleur des parcours, il a effectué ensuite sa rentrée avec une cinquième place sur l’hippodrome d’Enghien. Terrassant Rapide Lebel dans la foulée sur l’hippodrome de Mons, puis battu par Commander Crowe lors d’une course très spéciale sur l’hippodrome de Cagnes sur Mer, il retrouvait sa cendrée parisienne avec bonheur en enlevant aisément le fameux Prix d’Eté. Ayant repris de la fraicheur depuis, le crack devrait faire sa rentrée d’ici peu dans une des « B », nous ne savons pas encore laquelle. Dès lors, même si nous ne connaissons pas son degré de forme actuel, il est certain que Thierry Duvaldestin le prépare aux petits oignons pour ce qui sera son grand objectif de l’hiver… le Prix d’Amérique ! En conclusion, affirmer que Ready Cash est en route pour un troisième sacre dans la plus belle épreuve du monde, n’a rien de fou et ces paroles pourraient même être pleines de vérité dans un peu plus de deux mois…

 

Giovanni Laplace.



le 14 November 2012 (29:15)

Commentaires (2)