100% gratuit

Bienvenue sur turf.fr

Le site des gagnants !

Pour rejoindre notre communauté

Mots clefs

Aucun résultat

D'autres billets

Charte de conduite

Responsabilité des
membres de la communauté

God Save JMB !

Il y a quelques mois de cela, le 15 juillet 2012 plus précisément, j’étais au fond du trou ! Au fond du trou car mon idole de toujours, que dis-je, notre idole à tous, Jean Michel Bazire, était victime d’un Accident Vasculaire Cérébral. A sa descente de sulky après avoir mené Quoumba de Guez à la troisième place, Jmb se sentait très mal et rapidement emmené aux urgences. L’Avc était rapidement confirmé et nous craignions alors le pire. N’ayant plus l’usage de son côté gauche, et ne pouvant plus décocher le moindre mot, le multiple sulky d’or français voyait son avenir s’obscurcir énormément. Mais, il était en vie, et comme le dit si bien l’adage, tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir ! Jmb est un combattant, et trois mois seulement à peine après son Avc, le revoici en piste après une longue période de rééducation qui a été pour le moins intense et éreintante. Jmb n’est pas fait du même métal que nous, il fait partie de cette catégorie de personnes à la force de caractère extraordinaire qui ne lâche jamais dans l’adversité. Même s’il ne parle pas encore de la plus belle des manières, il devrait petit à petit retrouver toutes ses facultés d’élocution. Si certains pensaient qu’il ne serait plus le même en piste, à ses détracteurs, il a rapidement prouvé qu’il était bien le plus grand pilote de tous les temps. Pour sa rentrée sur l’hippodrome de Meslay du Maine, n’ayant pas encore toutes ses sensations, au sulky d’Ukir de Banville, il était disqualifié dans la phase finale alors qu’il luttait encore pour la victoire et était assuré d’une nette deuxième place. Ensuite, il prenait son temps en ne drivant que par parcimonie. Le vrai déclic, Jmb allait l’avoir une semaine après sa reprise officielle avec la compétition...

 

Sur un hippodrome du Mans qu’il connaît comme sa poche, étant natif du chef lieu du département de la Sarthe, notre JMB national voulait offrir à « son » public, l’un de ses plus beaux récitals. Lors d’une réunion d’élevage, il signait quatre succès et impressionnait par son aisance au sulky. Bien sûr, Jmb ne peut solliciter comme par le passé ses partenaires dans la phase finale, mais, ne serait-ce pas un mal pour un bien ? Pouvant désormais moins joué de son physique et de son extraordinaire capacité à réveiller un cheval dans les derniers mètres de course, il doit encore plus penser avec sa tête, même s’il le faisait déjà énormément par le passé. Résultat des courses, nous avons à faire à un Jmb appliqué, et à l’écoute de son partenaire au sulky. Pendant trois mois, la planète « trot » s’est arrêtée de tourner en l’absence du meilleur driver de tous les temps. Sans lui, les courses ont moins de saveur, sont moins fantastiques, perdent ce petit côté surnaturel qu’il apporte par ses drivers qualifiées parfois, et même souvent, d’anthologies ! Depuis son retour, avant les réunions de vendredi à Maure de Bretagne et Vincennes, Jmb compte vingt-deux places sur le podium en trente deux tentatives, et notamment dix-sept victoires. Autant vous dire que le sulky d’or, qu’il obtient depuis de très nombreuses années, ne lui échappera pas encore cette année. Jmb a le truc en plus que les autres, et qu’on ne l’aime ou qu’on ne l’aime pas, on se doit de le respecter car cet homme est tout simplement inhumain ! Doué et en avance sur son temps, notre crack nous fera encore vibrer pendant de très nombreuses années encore, et nous ne pouvons que nous en réjouir. Chapeau l’artiste et merci pour tout !

 

Giovanni Laplace.



le 9 November 2012 (43:52)

Commentaires (0)