100% gratuit

Bienvenue sur turf.fr

Le site des gagnants !

Pour rejoindre notre communauté

Mots clefs

Aucun résultat
Charte de conduite

Responsabilité des
membres de la communauté

Infos entraîneurs du Quinté de Samedi 08 Février 2020 à Vincennes

 

Direction Vincennes, ce samedi 8 février 2020 pour le Tiercé-Quarté-Quinté +. Dans cette épreuve, le Prix de Munich s’affronteront 16 partants. La course sera disputée sur 2100 mètres, et dotée de 80 000€

Dans cette épreuve, Viking d’Hermès (7) n’a pas un bon programme à Cagnes, où il doit rendre la distance. Autant que je le présente à Vincennes, sur une distance qu’il affectionne, les 2.100 mètres. Il aime courir sur sa fraîcheur. Aussi, il va fournir sa meilleure valeur, même s’il n’a pas couru depuis fin décembre. Il a souvent bien fait déferré des postérieurs. Colonel s’annonce dur à battre, mais on peut viser le podium selon Jean-Marie Roubaud.

Pierre Vercruysse : Cobra Bleu (1) n’a pas démérité dans le Prix du Luxembourg en suivant à l’arrière-garde. Il manquait de souplesse après sa tentative à Cagnes-sur-Mer et avait dû être de nouveau arrêté. Il est sur la montante. À l’entraînement, il donne toujours l’impression d’être compétitif. Il devrait courir en progrès, mais il est évidemment difficile à recommander aux parieurs.

Jean-Michel Bazire : Dans le Prix de Brest, non seulement Colonel (2) rendait 25 mètres, mais il était également ferré. Cette sortie avait pour principal objectif de le maintenir au mieux en vue de ce Prix de Munich. Il retrouve sa distance de prédilection et sera pieds nus. Il peut aller devant ou attendre. Je le répète, il est vraiment à son affaire sur ce tracé et ne devrait pas taper loin.

Jean-Michel Bazire : Dans le Prix du Forez, Calaska de Guez (3) est restée ligotée à la corde tout au long de la ligne droite. C’est dommage… Cette sortie ne l’a pas éprouvée car, de condition, elle est vraiment au top. Elle s’est déjà bien défendue sur les 2.100 mètres de la grande piste. Il faut que tout se passe bien pour elle, mais j’estime qu’elle a une belle carte à jouer.

David Haon : Après avoir été éloigné de la compétition pendant plusieurs mois à la suite de problèmes de jambes, Câlin de Morge (4) vient d’effectuer une rentrée propre à Agen. Il a gagné en condition depuis, mais ne sera pas encore suffisamment affûté pour mener la vie dure à ses adversaires. Il va d’ailleurs encore garder ses fers, comme lors de ses prochains engagements. La bonne saison commencera pour lui en avril.

Matthieu Abrivard : Ange de Lune (5) a bien tenu sa partie dernièrement, en prenant la cinquième place du Prix de Lille. Samedi, il bénéficie d’un engagement idéal, sur une courte distance qu’il apprécie particulièrement. À 10 ans, il a toujours l’envie de se battre, mais l’opposition est désormais plus relevée et les plus jeunes lui barrent la route du succès. Malgré tout, il devrait terminer dans les cinq premiers.

Sylvain Roger : Clif du Pommereux (6) a retrouvé la bonne carburation cet hiver. Il aurait pu accrocher la troisième place dans le Prix de Lille, en patientant un peu plus. Dans la foulée, il n’a quasiment pas couru, étant enfermé. Il faut le cacher, ce qui comporte des risques. Il a travaillé de bonne manière lundi à Vincennes. Il est prêt à faire de son mieux et peut viser une place, à l’issue d’un bon parcours.

Mlle Virginie Moquet : Blues d’Ourville ( 8 )  n’a pas démérité dans le Prix de Lille, où il a tout de même trotté sur le pied de 1’11 »7. À 9 ans, il a conservé de très jolis restes, mais les plus jeunes ne lui font pas de cadeau. Samedi, il n’est pas hors d’affaire pour une petite place, mais il faudra que tout se passe vraiment bien, car il n’a pas hérité d’un numéro favorable, en dehors.

Sébastien Hardy : Volcan de Bellande (9) est avant tout confirmé au trot monté mais, à l’attelage, il a déjà réalisé de bonnes valeurs. Évidemment, il affronte des chevaux expérimentés à ce niveau et aura assurément fort à faire. Comme il est bien placé aux gains, nous nous sommes laissés tenter, mais il n’est pas facile de croire en ses chances.

Franck Nivard : Lors de sa plus récente sortie,Nancy America (10) s’attaquait à forte partie, en affrontant des chevaux comme Cleangame ou Anzi des Liards, mais elle n’a pas démérité. Auparavant, dans une épreuve similaire, elle avait très bien fini. Samedi, elle va évoluer dans sa catégorie et sur un parcours qu’elle affectionne. Sauf incident, elle devrait terminer dans le quinté.

Hervé Chauve-Laffay : Dans le relevé Prix de Brest, Caly Loulou (11) a accompli une belle performance et a très bien pris sa course. Certes, elle a le handicap de partir en seconde ligne, mais a déjà réussi sur les 2.100 mètres de la grande piste, où elle a trotté plusieurs fois sur le pied de 1’11 ». Elle aime pister et, à l’issue d’un bon parcours, elle n’est pas hors d’affaire. Elle est à Grosbois et sa forme est sûre.

Jean-Michel Bazire : Les derniers parcours de Dreambreaker (12) ne lui ont pas fait de mal. Il est en bonne condition et, pour le maintenir dans cet état, je l’ai laissé au départ de ce Prix de Munich. Mais, avec son numéro en seconde ligne derrière l’autostart, il va s’attaquer à forte partie. J’ajoute qu’il gardera ses fers.

Gabriele Gelormini : A Cagnes-sur-Mer, bien que ferré, Super Fez (13) a bien couru. Plus chanceux dans le dernier tournant, il aurait pu prendre le premier accessit. Samedi, cette sortie lui permettra de se maintenir en forme. Il sera mené par mon père Bruno et va garder ses fers. Il n’est pas hors d’affaire pour une petite place, mais aura un meilleur engagement sur la Côte d’Azur, à la fin du mois.

Alexandre Abrivard : Dragon des Racques (14) n’avait pas un programme facile cet hiver et nous avons tenté l’aventure sur la Côte d’Azur, où il ne s’est visiblement pas plu. La semaine dernière, pour son retour à Vincennes, il a couru en progrès. Il est sur la montante et paraît bien à l’entraînement. Comme il affronte ses aînés, il ne peut être totalement écarté sans risques.

Jean Morice : Pour son retour sous la selle, Bleu Ciel (15) s’est imposé avec une certaine facilité, selon Adrien Lamy. Avec un peu plus de chance, il aurait déjà dû s’imposer le coup d’avant. Cet hiver, il a recouvré tous ses moyens. Pour le maintenir en forme et comme il n’a pas le choix des engagements, je l’ai laissé au départ de ce quinté. Il va pister et peut venir « ramasser quelques morts ».

Sylvain Roger : Bad Boy du Dollar (16) a très bien couru fin décembre à Cagnes. Je l’avais alors déferré des quatre pieds. C’est sa meilleure configuration, mais je ne peux pas le faire de façon régulière, car il a des soucis ensuite. Il a fallu que je le soigne après sa dernière sortie. Il restera ferré ici, avant d’aller à Cagnes à la fin du mois. Cette course va lui être nécessaire.

Une synthèse: 2-6-5-3-14-10-11-7 La synthèse de presse: 2-6-3-5-7-10-1-12

Le Parisien : 2-10-11-6-5-3-7-14
Ouest France: 2-3-6-10-11-5-7-14
Sud Ouest : 2-10-5-6-3-7-11-14
Paris Turf : 2-3-7-6-10-11-5-15

 


le 7 February 2020 (13:28)

Commentaires (1)