100% gratuit

Bienvenue sur turf.fr

Le site des gagnants !

Pour rejoindre notre communauté

Mots clefs

Aucun résultat

D'autres billets

Charte de conduite

Responsabilité des
membres de la communauté

Un Prix de France qui se creuse...

Allez les amis, c’est parti pour un nouvel article sur mon blog ! A quelques jours du Prix de France, amoureux de Ready Cash que je suis, il est normal de parler de cette épreuve considérée comme la revanche officielle du Prix d’Amérique. Dimanche prochain, nous devrions assister à 2100 mètres de pur bonheur. Mais, quelques mauvaises nouvelles sont venues quelque peu tempérer notre enthousiaste pourtant au maximum sur l’échelle de l’excitation hippique. Si Ready Cash, qui pourrait devenir le plus grand cheval de tous les temps et détrôner ainsi l’indétrônable Ourasi, sera bien présent, Maharajah, l’ogre venu du froid, a lui préféré décliner la lutte. Le deuxième de l’édition 2011 du Prix d’Amérique et du Prix de France et qui vient de très bien tenir sa partie dans l’épreuve reine, ne viendra pas se frotter une nouvelle fois à Ready Cash. Stefan Hultman, qui a travaillé le cheval en début de semaine, a trouvé qu’il était quasiment, « catastrophique » au boulot, et préfère donc le préserver pour le Prix de Paris dont il est le tenant du titre. Si j’étais entraineur, j’aurais exactement le même raisonnement même si je sais pertinemment que je portais tous les espoirs de la Suède sur mes épaules. Pour assister à un nouveau duel entre Ready Cash et Maharajah, il faudra donc que le champion de Thierry Duvaldestin s’aligne au départ du marathon de Paris dans lequel il n’a encore jamais tenté sa chance...

 

Seulement, alors que ce premier forfait ne m’enthousiasmait pas mais ne me mettait pas non plus dans un état de déprime totale, voici que ce mardi matin, je lis ici et là les déclarations du jeune Julien Dubois dans la presse. Fils de Jean Philippe Dubois, le jeune pilote aux mains d’or déclarait que le beau Royal Dream ne devrait également pas prendre part à la revanche du Prix d’Amérique. En prononçant ces mots, le jeune homme savait pertinemment qu’il lâchait une bombe car Royal Dream, vainqueur du Prix de Belgique et bon sixième dans l’Amérique, pouvait prétendre au titre final sur un parcours de 2100 mètres où il est bien plus à l’aise que sur les longues distances. De plus, étant ma petite trouvaille de ces dernières années, j’aurais aimé le voir affronter l’élite une troisième fois consécutivement. Mais, comment reprocher à Jean Philippe Dubois, qui aurait du s’élancer en seconde ligne en raison de ses faibles gains dans le France, privilégier le Prix de Munich qui se disputera samedi ? Honnêtement, à sa place, j’aurais également pris la même décision. Pourquoi aller se compliquer la tâche en deuxième ligne face aux meilleurs sprinters de la planète alors que 45 000 euros vous tendent les bras la veille et ne demandent qu’à terminer sur votre compte en banque ? Royal Dream sera donc certainement au départ du Prix de Munich et laissera un grand vide dans le Prix de France. Cette épreuve qui s’annonçait fabuleuse et comme une des plus belles de tous les temps il y a encore quelques heures, perd de sa superbe au fil des minutes et espérons simplement que d’autres forfaits ne viennent pas se greffer à cette liste déjà trop fournie à mon gout. Ready Cash se retrouve un peu seul en selle même si je compte beaucoup sur Main Wise As, qui pourrait se retrouver en première ligne et qui a soif de revanche, Sévérino, qui a de la classe, Timoko, pour le moment toujours engagé, ainsi que The Best Madrik, qui a fait perdre sa voix à Richard Godard dans le Prix d’Amérique. A mes yeux, mon chouchou, qui est également celui de toute la France, Ready Cash, a gagné d’avance. A lui de le faire avec la manière en illuminant une nouvelle fois la cendrée de Vincennes…

 

Giovanni Laplace.



le 7 February 2012 (05:54)

Commentaires (3)