100% gratuit

Bienvenue sur turf.fr

Le site des gagnants !

Pour rejoindre notre communauté

Mots clefs

Aucun résultat

D'autres billets

Charte de conduite

Responsabilité des
membres de la communauté

RETOUR SUR LA FABULEUSE CARRIÈRE DE READY CASH

ARTICLE PARU SUR LE SITE PMU.FR


Ready Cash, trotteur d'exception 

Jamais aucun cheval n’aura aussi bien porté son nom ! Car Ready est devenu le trotteur français le plus riche de l’histoire avec 4 millions de Cash ! Vainqueur de 9 Groupes I dont deux Prix d’Amérique, le protégé de Philippe Allaire a écrit une magnifique page de l’histoire des courses de trot attelé. A chaque décennie son champion.

A Ready Cash, on associera toujours ses plus fidèles adversaires : Rolling d’Héripré, Rocklyn, Roc Meslois, Quaker Jet, Olga du Biwetz, Nouba du Saptel… et plus récemment Maharajah, Rapide Lebel, Roxane Griff, Timoko ou encore Commander Crowe. Tous ces trotteurs ont subi, un jour, la loi de Ready Cash ! Retour sur son incroyable épopée :

Les débuts… 

En 2007, Ready Cash se qualifie à Grosbois et ne tarde pas à montrer un gros potentiel. Vainqueur à Enghien puis à Vincennes, il remportera leCritérium des Jeunes dont il est le favori. Associé à Bernard Piton, il remporte, l’année suivante, le Critérium des 3 ans et le Prix Albert Viel. Vaincu dans le Prix de l’Atlantique où il affronte ses aînés pour la 1ère fois, Ready Cash part en vacances et compte bien revenir plus fort.

 

Des hauts et des bas 

En 2009-2010, c’est la rencontre avec Franck Nivard, son nouveau driver qui le restera jusqu’au bout. Entre ces deux-là, c’est le début d’une grande histoire ! Qui commence d’ailleurs avec deux victoires prestigieuses : le Prix Marcel Laurent et le Prix Octave Douesnel.  Disqualifié dans le Critérium Continental, il se classe 2e du Prix de Croix derrière son rival Rolling d’Héripré. Et le voilà en route pour son 1er Prix d’Amérique ! Déferré des 4 pour la 1ère fois, le fils d’Indy de Vive se mettra à la faute dans la plaine laissant des regrets à Jos Verbeeck qui pensait pouvoir gagner.

 

La transition 

De retour à la compétition à l’été 2010, Ready Cash ne réussit pas à convaincre à Enghien et manque complètement son Critérium des 5 ans, se montrant à nouveau fautif. Philippe Allaire, en homme avisé, décide alors de confier son champion à Thierry Duvaldestin. Objectif : Prix d’Amérique 2011 ! Après quelques ajustements, Ready Cash revient au plus haut niveau et s’impose, comme à la parade, dans le Prix de Bourgogne. Les portes de l’Amérique lui sont grandes ouvertes ! Le dernier dimanche de janvier, après un beau mano a mano avec Maharajah, il s’octroie le Prix d’Amérique. Quinze jours plus tard, il réédite dans le Prix de France. Une légende est née.

 

L’envolée 

Après ce doublé prestigieux, le fils d’Indy de Vive part faire la monte. Il revient disputer le meeting d’hiver 2011-2012 et réalise l’exploit de remporter 3 des 4 courses qualificatives au Prix d’Amérique, performance qu’Ourasi était le dernier à avoir réalisé. Il fait sien le Prix d’Amérique pour la 2e fois mais ne peut rien faire contre Royal Dream dans le Prix de France et Roxane Griff dans le Prix de Paris.

 

Pas de triplé 

Ready Cash fait son grand retour à l’été 2012 et livre deux duels d’anthologie : il bat Rapide Lebel à Mons puis perd face à Commander Crowe à Cagnes-sur-Mer. A Vincennes, il remporte le Prix d’Eté dans la réduction kilométrique de 1’12’’ sur 2850 mètres. Durant le meeting d’hiver, il fait sien le Bourbonnais et le Bourgogne avant de se présenter dans le Prix d’Amérique où un certain Royal Dream l’empêchera de réaliser le triplé. Il prend sa revanche 15 jours plus tard à l’occasion du Prix de France et remporte également le Prix de Paris.

 

Le trotteur le plus riche de l’histoire 

En s’octroyant le Prix des Sables d’Olonne, en juillet 2013, Ready Cash devient le trotteur français le plus riche de l’histoire. Dans la foulée, il s’octroie la finale de l’European Masters Series, pour son retour à Vincennes. Moins tranchant dans les préparatoires, il finit 7e du Prix du Bourbonnais et 3e du Prix de Bourgogne. Le jour du Prix d’Amérique, il se perd dans ses allures à la sortie du tournant final. Disqualifié, c’est son grand rival,Maharajah, qui remporte le championnat du monde des trotteurs. Son entourage décide alors de retirer leur champion de la compétition. Le Prix de France sera sa dernière sortie publique.

 

Et après ? 

Ready Cash a déjà fait ses preuves en tant que reproducteur et continuera à officier en tant qu’étalon. Plusieurs de ses produits ont déjà crevé l’écran :Avila, sa fille, a remporté le Critérium des Jeunes et le Prix de l’Etoile, Axelle Dark, une autre de ses filles, a quant à elle gagné le Prix Albert Viel et le Prix Uranie. Du côté des « B », on peut citer Bouclier D’Or qui reste sur 5 victoires consécutives ou encore Bugsy Malone, qui vient de faire « un truc »  à Mauquenchy et sera revu avec intérêt. Une chose est sûre, à travers sa belle descendance, Ready Cash continuera à vivre sur les pistes et dans nos coeurs. 

Merci champion pour tout ce que tu nous as donné tant sur les pistes qu'au haras. Tu resteras à jamais le plus bel artiste de Vincennes et tes foulées magistrales resteront à jamais gravées dans la mâchefer de Vincennes. 



le 8 February 2014 (14:03)

Commentaires (2)